L'Ensemble Polygones dans Toute La Culture :

"L’effet est ici rendu dans des articulations très précises, mais sans exagérer le trait, grâce à des tempi bien choisies et des lignes construites au plus près de la partition. L’équilibre entre fluidité et contrastes est présent dans l’interprétation fougueuse mais très juste du trio de Beethoven, l’énergie et l’audace chez Brahms sont servies par une présence étonnante."

Le Disque "Chamber Music" dans  ComposHer :

"Le tout, mené par des instrumentistes impeccables, extraordinairement à l’écoute : un sans faute ! Les cordes, cantonnées dans de nombreux mouvements à des motifs rythmiques irréguliers, démontrent une stabilité de la pulsation à toute épreuve et sont pour beaucoup dans l’aspect très léché de l’enregistrement. Mais notre coup de cœur revient aux vents : le sublime cor d’Alexandre Collard, d’une douceur et d’une pureté sans défaut, et la clarinette interrogative, toujours impeccablement juste même dans les pianissimo du « Be not sad… »."

L'Ensemble Polygones dans ResMusica :

"Très à l’aise, les musiciens font preuve d’une grande sensibilité, et d’une belle solidité. [...] les interprètes de ce soir réussissent à en transmettre toute la fantaisie, la malice et la massiveté."

Le Disque "Chamber Music" dans Libération :

"Toutes les pièces sont organisées autour de l’ensemble de musique de chambre Polygones, compagnons de portée de la jeune compositrice"

Le Disque "Chamber Music" dans Musicologie.org :

"Ce premier cédé monographique semble vouloir marquer une première période, entourée des musiciens qu’elle a côtoyés au Conservatoire national supérieur de Paris et dans les concours de 2015. Y sont gravés [...] Chamber Music, pour mezzo-soprano et cinq instruments, l’œuvre la plus importante de l’album (festival Présences féminines), Luna, pour violon, violoncelle, clarinette et piano (ensemble Polygones)"

Le Disque "Chamber Music" dans Classique HD :

"L’Ensemble Polygones joue à merveille. C’est quand même fabuleux ces changements de rythmiques. On aurait presque l’impression d’être enivré de phrases magiques."

Le Disque "Chamber Music" dans Toute La Culture :

"L’interprétation est rafraichissante et engagée."

Le Disque "Chamber Music" dans Resmusica :

"L’Ensemble Polygones et son chef Léo Margue d’une part et les solistes de l’autre, adhèrent à ce projet avec inspiration et talent, et concourent ainsi, de toute évidence, au formidable résultat de cette expérience."

Le Disque "Chamber Music" dans Utmisol :

"Ce sont les dédicataires la mezzo-soprano Fiona McGown et l’Ensemble Polygones dirigé par Léo Margue qui font ici resplendir cette troublante symphonie de chambre pour voix et petit ensemble. [...] Luna pour violon, violoncelle, cor, clarinette et piano, en trois mouvements, retrouve le caractère quasi-répétitif et pulsatile de la première pièce, et c’est encore l’Ensemble Polygones, [...] qui dynamitent ce subtil jeu d’ombres et de lumière."

Le Disque "Chamber Music" dans Crescendo-magazine :

"Leur investissement est entier et la qualité de leurs interventions, de bout en bout, saisissante."

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now